CHARLES CAMBEROQUE, AUJOURD'HUI...

Charles Camberoque revient à Carcassonne. Si l’Espagne l’intéresse toujours, ce n’est plus à travers la corrida ou la chasse aux Baléares. Il choisit un épisode inattendu : la célébration de la bataille de l’Ebre. Du 27 juillet au 8 août 1938, la guerre civile connut une de ses pages sanglantes sur les bords de l’Ebre à Fayon, où Franquistes et Républicains s’affrontèrent sans pitié. Camberoque pose un regard distancié sur une célébration espagnole, qui semble aujourd’hui aussi libérée de passion que les commémorations de batailles napoléoniennes.
Véhicules militaires, costumes, agapes : Charles Camberoque saisit tout ce mouvement et cette ambiance curieusement festive,
avec un évident sens de la composition et du mouvement des masses, qui rappelle les grands peintres de batailles d’Edouard Detaille (1848–1912) à Félix Philippoteaux (1815– 1895) ou les grands cinéastes. Une dimension que nous n’avons plus l’habitude de voir traiter et qui fait toute la particularité
du travail de ce photographe.

1 RUE DE VERDUN MUSÉE DES BEAUX-ARTS 11000 CARCA Carcassonne